Partager
Afrique/Cameroun: Paul Biya à nouveau candidat après 36 ans de règne sans partage

Afrique/Cameroun: Paul Biya à nouveau candidat après 36 ans de règne sans partage

« J’ai entendu les appels pressants de mes compatriotes qui veulent me voir à la tête du pays pour achever notre programme de développement ».

À 85 ans l’un des plus vieux dictateurs d’Afrique centrale n’entend pas céder le trône sur lequel il est perché depuis 36 ans.

Grand pays, très riche en ressources de sous-sol et de sol, le Cameroun malgré ces potentialités demeure un des pays les plus pauvres au monde.

Secoué par une guerre dans sa partie anglophone qui veut plus d’autonomie, le strape Biya n’a trouvé pour solution que d’envoyer l’armée mater et tuer les contestataires, ses propres compatriotes.

Ses grandes villes comme Douala, Maroua, Garoua etc… ressemblent à de grandes villes-taudis, tant les programmes d’urbanisation sont restés à l’état de plans sur les papiers.

Né le 13 février 1933 à Mvomeka’a, dans l’arrondissement de Meyomessala, le vieux moribond a plus passé du temps à se soigner et à être en villégiature en Suisse que dans son Cameroun qu’il a longuement contribué à paupériser.

La fortune de sa femme et de sa famille est inestimable mais le Camerounais lambda se nourrit difficilement avec 1 dollar par jour.

Premier ministre de 1975 à 1982, il devient président de la République depuis 1982. Son régime autoritaire est caractérisé par de nombreuses violations des droits de l’homme, des crimes économiques et des assassinats politiques.

Il appartient aux Camerounais et à la jeunesse de siffler la fin de l’ère Biya pour entamer une nouvelle aventure de leur histoire avec des gens soucieux de l’intérêt national et du développement de leur pays. Ils ne faut surtout pas qu’ils se laissent berner par ce gros mensonge d’appel d’une prétendue population pour laisser ce Biya continuer à obscurcir leur horizon.

Anani Sossou

Laissez un commentaire