Partager
Tellement occupé, Faure Gnassingbé ne pense pas encore à 2020

Tellement occupé, Faure Gnassingbé ne pense pas encore à 2020

Comme un lièvre débusqué par une meute de chasseurs, Faure Gnassingbé est depuis quelque mois, obligé de sortir de son confort quotidien et d’aller vers les citoyens, comme le ferait normalement, un vrai leader. Sauf que dans le cas précis, c’est la crise qui l’y oblige.

Sur les ondes de la radio Kanal Fm lundi, Gilbert Bawara, ministre très proche de Faure Gnassingbé a confirmé ce qu’observaient les Togolais depuis un certain temps. Faure Gnassingbé sort de son bunker de Lomé 2, et, esclave de la veste, il fait le manche dans les hameaux où il n’avait jamais rêvé se retrouver. Mais pourquoi faire?

«Il (ndlr- Faure Gnassingbé) sillonne le pays, il observe, il écoute et il voit que les Togolais sont encore confrontés à beaucoup de problèmes et d’aspirations. Il s’agit de problèmes de chômage, de l’agriculture, d’éducation, de santé, la poursuite des travaux de modernisation de nos infrastructures, etc.» relate Gilbert Bawara.

Ce disque est servi à l’opinion depuis 13 ans que le Fils de Général Eyadèma gouverne le pays. Aujourd’hui, d’aucuns estiment que l’heure des observations et des constats est dépassée. Que propose Faure Gnassingbé contre l’impunité et les crimes économiques?

Endetté à hauteur de 81% de son PIB, les citoyens peinent à voir ce à quoi ont servi les milliards contractés par le Togo chez des partenaires et dont le remboursement pince mortellement la société. Pourtant, le premier ministre est mouillé jusqu’au coup dans une affaire d’évasion fiscale, le ministre Ninsao Gnofam en charge des infrastructures n’a pas encore expliqué la disparition de 26 milliards de F CFA alloués pour la réfection d’une route de 26km, et 600 millions de F CFA viennent de disparaitre encore. C’est sans compter la gestion calamiteuse des sociétés d’Etat, comme UTB, BTCI, Togo Telecom dont les faussaires sont en train d’être protégés par l’Etat qui refuse de mener des audits.

Pendant ce temps, Faure Gnassingbé se promène pour inaugurer des robinets dans le pays, arguant être concentré à résoudre les problèmes du pays. On dit même que Faure Gnassingbé est tellement occupé, qu’il ne sait pas s’il va se présenter aux élections de 2020 ou pas.

«Il y a tellement de défis qu’il serait véritablement indécent pour le Président de la République de commencer à spéculer sur une échéance qui se situe en 2020», dixit Gilbert Bawara.

A. Lemou

Laissez un commentaire