Partager

Pour 5 ambulances, 10 véhicules de liaison et 100 motos, il fait encore son semblant, faisant croire que rien ne lui pèse comme pression, feignant d’oublier sa contestation populaire et se faire adouber par des femmes de militaires, des forces de sécurité et leurs progénitures obligés eux de l’ovationner à rompre le souffle.

À quoi servent les présidents de délégation spéciales, les députés et ministres du RPT/UNIR finalement?

Bienvenu à « l’homme simple » ce jour à Atakpamé. Et surtout bon courage à lui. Car faire à ce rythme toutes les régions, et villes, tous les cantons, villages et hameaux du pays, il va vite se dégonfler.

Jules Symféitchéou

Laissez un commentaire