Partager
L’ANC sereine, souffle sa première bougie

L’ANC sereine, souffle sa première bougie

«Le chien aboie, la caravane passe». C’est ce qu’on pouvait retenir du message des responsables de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) qui célèbrent le premier anniversaire de leur parti.

«Le chien aboie, la caravane passe». C’est ce qu’on pouvait retenir du message des responsables de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) qui célèbrent le premier anniversaire de leur parti.

En effet, depuis sa création le 10 octobre 2010, ce parti a traversé beaucoup de difficultés et a toujours été persécuté par ses adversaires politiques, surtout ceux qui sont au pouvoir. L’une de ces persécutions reste l’exclusion arbitraire des neuf (9) députés de l’ANC de l’Assemblée nationale, une comédie écrite par Gilchrist Olympio, mise en scène par Abass Bonfoh et réalisée par Aboudou Assouma. Tout a été entrepris pour mettre les bâtons dans les roues de ce jeune parti créé par les anciens compagnons de Gilchrist pour sauvegarder les quelques acquis démocratiques que le fils de l’indépendance et ses amis de dernières heures se mettent à brader et libérer le peuple togolais du joug de l’oppression. Malgré tout, le parti rose commence par s’imposer sur la scène.

Ce premier anniversaire vient donc coïncider avec une décision salutaire de la Cour de Justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a répondu favorablement à la requête introduite par les responsables de l’ANC à propos des députés arbitrairement renvoyés de l’Assemblée nationale.

En effet, quelques mois après la décision de l’Union interparlementaire (UIP) qui a donné raison à l’ANC, la Cour de Justice de la CEDEAO vient également relever le caractère arbitraire de la décision de la Cour constitutionnelle togolaise et demande que les neuf députés soient remis dans leurs droits. Pour Jean-Pierre Fabre et ses collaborateurs, c’est une victoire de la démocratie sur l’arbitraire qui règne en maître au Togo. C’est pourquoi ce premier anniversaire a été fêté en grande pompe à travers un pique-nique à la plage de Lomé. Occasion pour les responsables de l’ANC de voir le chemin parcouru, les obstacles surmontés et se préparer aux nombreux défis qui les attendent.

Dans le cadre de cet anniversaire, les responsables de l’ANC ont fait des dons de vivres et non vivres aux malades des deux CHU de Lomé. Cela participe de la vision du parti de voir tous les Togolais se sentir chez eux et surtout subvenir à leurs besoins les plus vitaux.

K. I.

{jcomments on}

 

Laissez un commentaire