Partager
Le Groupe Ecobank veut financer des transactions plus importantes

Le Groupe Ecobank veut financer des transactions plus importantes

Après l’inauguration du siège de l’institution à Lomé, les responsables de la société mère du Groupe Ecobank qui se veut le principal groupe bancaire panafricain ne veulent pas faire les choses à moitié.

Après l’inauguration du siège de l’institution à Lomé, les responsables de la société mère du Groupe Ecobank qui se veut le principal groupe bancaire panafricain ne veulent pas faire les choses à moitié.

Ainsi, ils ont élaboré un projet d’acquisition de Oceanic Bank. Ce projet qui consiste à la fusion de Oceanic Bank avec Ecobank, branche nigérienne, occasionnera, selon les responsables, un certain nombre d’avantages clés, notamment la création d’un réseau de distribution leader dans tous les Etats du Nigéria avec plus de 600 agences, la réalisation de l’objectif stratégique d’ETI d’augmenter les parts du marché au Nigéria, la prise de position au Nigéria qui reflète mieux la taille de l’économie de ce pays en comparaison avec les autres marchés africains, la possibilité de financer des transactions plus importantes et d’appliquer les meilleures pratiques à travers le groupe et une utilisation plus efficace des capitaux excédentaires d’Ecobank Nigéria.

Les démarches seraient déjà avancées car les responsables affirment que la Banque centrale du Nigéria a donné à Oceanic Bank son accord de « non-objection » en vue d’entamer le plan d’arrangement. Ainsi, selon cette approbation, l’acquisition devrait s’achever au plus tard le 5 octobre prochain.

Constitué à Lomé (Togo), Ecobank Transnational Incorporated est la maison mère du groupe Ecobank, le principal groupe bancaire régional indépendant d’Afrique. Ce groupe est présent dans 30 pays africains et emploie plus de 10.000 personnes, ressortissantes de 35 pays dans plus de 750 agences. Ecobank est une banque universelle offrant les produits et services de la banque de grande clientèle, de détail d’investissement et les services monétiques aux gouvernements, aux institutions financières, aux sociétés multinationales, aux agences internationales, aux moyennes, petites et micro entreprises et aux particuliers.

COMMUNIQUE DE PRESSE

GROUPE ECOBANK

PROJET D’ACQUISITION DE OCEANIC BANK

Lomé, 12 septembre 2011: Ecobank Transnational Incorporated ( »ETI »; NSE: ETI, GSE: ETI; BRVM: ETIT), société mère du Groupe Ecobank, le principal groupe bancaire panafricain, présent dans 32 pays africains a communiqué aujourd’hui des détails sur le projet d’acquisition de Oceanic Bank International Plc (Oceanic Bank), (l’acquisition).

Le 30 juillet 2011, Oceanic Bank et ETI ont signé une convention d’exécution de transaction pour l’acquisition et la recapitalisation de Oceanic Bank. Il était envisagé qu’après l’acquisition ETI procéderait à une fusion de Oceanic bank avec Ecobank Nigeria Plc ( »Ecobank Nigeria »).

Au terme de la fusion projetée entre Oceanic Bank et Ecobank Nigeria, la nouvelle entité va permettre de créer une des principales institutions financières nigérianes disposant de solides parts de marché dans tous les domaines et d’un puissant réseau de distribution.

En outre, elle permettra aussi bien aux actionnaires de Oceanic bank qu’à ceux de Ecobank d’être partie prenante d’une plus grande institution et à la création de valeur qui en résulte.

Les principales raisons de l’acquisition

Cette acquisition va occasionner un certain nombre d’avantages clés autant pour les actionnaires d’ETI que pour ceux d’Oceanic Bank, de même que pour le secteur des services financiers nigérian en général.  Ces avantages comprennent:

· Création d’un réseau de distribution leader dans tous les Etats du Nigéria avec plus de 600 agences et 1450 GAB

· Réalisation de l’objectif stratégique d’ETI d’augmenter les parts de marché au Nigéria. L’entité combinée se classera à la 5ème place (en total actifs), en 4ème position (par les dépôts) et en seconde position (par le nombre d’agences)

· Prise de position au Nigéria qui reflète mieux la taille de l’économie du Nigéria en comparaison des autres marchés africains

· Une complémentarité par l’association de la solide base de clients de la banque de détail et ceux du secteur public  de Océanic Bank avec la  force de Ecobank dans le secteur des multinationales et des grandes entreprises locales.

· L’espérance de synergies significatives grâce à des économies d’échelle dans l’optimisation des coûts d’approvisionnement, des infrastructures et des coûts des fonds

· Possibilité de financer des transactions plus importantes et d’appliquer les meilleures pratiques à travers le groupe

· Permettre une utilisation plus efficace des capitaux excédentaires d’Ecobank Nigéria

· Participation des actionnaires de Oceanic Bank dans le principal groupe bancaire panafricain indépendant avec plus de 3,4 millions de clients et une présence dans 32 pays africains.

Arnold Ekpe, Directeur Général du Groupe, a commenté : « Oceanic Bank est très complémentaire avec notre activité et notre stratégie de croissance au Nigéria. Cette transaction crée la deuxième plus importante plateforme de distribution au Nigéria avec plus de 600 agences et 1 450 GAB. En associant la base de la clientèle de détail et la solide franchise du secteur public avec la clientèle des multinationales et des grandes entreprises locales de Ecobank, nous allons créer une institution de services financiers complets de premier plan et consolider la position de Ecobank en tant que leader du marché au Nigéria.»

Monsieur Ekpe a en outre fait remarquer: «je suis convaincu que l’acquisition envisagée créera une valeur actionnariale significative. J’invite les actionnaires de Oceanic Bank à participer à l’avenir prometteur du principal Groupe bancaire panafricain indépendant avec un total cumulé de 7,4 millions de clients et une présence dans 32 pays africains.»

Structure de l’acquisition

L’acquisition sera exécutée par le biais d’un concordat dont les détails sont ci-après:

· AMCON investira une aide financière, «Financial Accommodation Amount («FAA») pour ramener à zéro la valeur nette de l’actif de Oceanic Bank et en échange va émettre des actions ordinaires de Oceanic Bank par voie de placement privé.

· Consécutivement à l’injection de ces fonds («FAA»), ETI va acquérir 100% du volume existant des actions ordinaires de Oceanic Bank.

· La totalité des fonds propres de Oceanic Bank seront converties en actions ETI ordinaires et en action ETI préférentielles.

Il est envisagé qu’à l’issue de cette acquisition, ETI procéderait à la fusion de Oceanic Bank avec Ecobank Nigéria. Suite à cette opération, l’entité fusionnée devrait afficher un ratio de solvabilité d’au moins 16%.

Approbations et Calendriers

La Banque Centrale du Nigéria (CBN) a accordé à Oceanic Bank et ETI, son accord de «non-objection» en vue d’entamer le plan d’arrangement. Le plan d’arrangement a également reçu l’accord de principe de la Security and Exchange Commission (SEC). Une assemblée générale des actionnaires de Oceanic Bank a été convoquée pour le 27 Septembre 2011 aux fins d’approuver le plan d’arrangement. Suite à l’approbation des actionnaires, l’acquisition devrait être achevée au plus tard le 5 octobre 2011.

A l’issue de cette phase ETI prévoit la recapitalisation et la fusion de Oceanic Bank avec Ecobank Nigéria. Ladite recapitalisation ainsi que la restructuration restant elles-mêmes soumises à l’approbation des autorités de régulation. Ce processus qui démarre immédiatement après l’acquisition va s’étaler sur une période de 3 ans pour parvenir à une intégration complète des activités.

Atténuation des Risques

ETI a procédé à de fines vérifications préalables et est convaincu que l’acquisition procède du meilleur intérêt pour toutes les parties. ETI possède une bonne expérience des acquisitions, ayant finalisée 12 acquisitions dans 10 pays en Afrique au cours des 10 dernières années dont 3 au Nigéria. Ce qui démontre sa capacité de fusionner sans heurts Oceanic Bank dans le réseau ETI, dans le sens des synergies attendues.

{jcomments on}