Partager
Aux USA, 2 milliards dans les banques pour un douanier togolais

Aux USA, 2 milliards dans les banques pour un douanier togolais

Ces derniers temps c’est avec tambours et trompettes que les douanes togolaises publient ce qu’elles appellent les chiffres record des recettes pour le mois d’août. Une curieuse initiative destinée à faire croire que les douanes ont désormais opté pour la transparence.

Ces derniers temps c’est avec tambours et trompettes que les douanes togolaises publient ce qu’elles appellent les chiffres record des recettes pour le mois d’août. Une curieuse initiative destinée à faire croire que les douanes ont désormais opté pour la transparence.

Mais au sein de l’opinion, personne n’est dupe. La corruption dans les services des douanes au Togo est un phénomène endémique. Il suffit d’observer les réalisations monstres dans les quartiers du plus petit fonctionnaire des douanes au plus grand pour s’en convaincre.

Il y a quelques jours, un fait inédit impliquant le fils d’un responsable des douanes togolaises s’est produit aux USA. Cette information a été occultée par le procès Kpatcha Gnassingbé. Il s’agit de L’arrestation du fils d’un responsable des douanes togolaises au cours d’un simple contrôle de routine. Le contrôle a permis de découvrir que le jeune homme qui est arrivé au pays de Barack Obama quelques semaines plus tôt, habite un appartement luxueux mais dispose sur son compte personnel de la mirobolante somme de 2 milliards de Fcfa.

Evidemment face à cette découverte, les services ont cherché à savoir qui il est et d’où vient cette somme sur le compte de quelqu’un qui est arrivé aux USA pour les études. Informé des déboires de son fils, ce responsable des douanes en question a sauté dans le premier avion pour les USA d’où il est revenu en catastrophe la semaine dernière en prenant soin à son arrivée, de changer tous ses numéros téléphoniques. D’où ce responsable qui travaille à un poste douanier de la capitale qui jouxte la frontière ouest du pays a-t-il trouvé autant d’argent au point d’en mettre 2 milliards sur le compte personnel de son fils?

Au Togo c’est un secret de polichinelle que les voleurs organisent l’évasion des recettes depuis la source et ne versent que la portion congrue au trésor. Il a été révélé au procès de Kpatcha Gnassingbé que la Directrice des impôts a débloqué la faramineuse somme de 29 milliards pour la campagne électorale de Faure en 2010. Voilà en réalité ce qui se passe derrière les fameux records de recettes qu’on nous balance à la figure à la fin de chaque mois depuis quelques temps. Nous y reviendrons.

Mensah K.

{jcomments on}